FILPAC CGT – EUROPAC PAPETERIE DE ROUEN

FILPAC CGT - EUROPAC PAPETERIE DE ROUEN dans ARTICLES pnA bon entendeur
…  Salut  !!!

Lors de la reprise en mai 2008 par Europac, nos nouveaux actionnaires s’étaient engagés par écrit à maintenir les
statuts du personnel, les acquis sociaux, les us et coutumes de l’entreprise. Voila qu’en 2012, reniant leurs promesses et après un turnover de DRH, Ils ambitionnent de remettre en cause  de nombres acquis concernant la vie et l’histoire de l’entreprise.

 Pendant 8 mois et demi, période d’absence de DRH, l’ensemble des élus ont fait preuve d’un grand sens de
responsabilité pour faire perdurer le dialogue social dans l’entreprise. Mais la situation a évolué. Depuis le
recrutement d’une nouvelle direction des ressources humaines, nous pouvions penser que les choses rentreraient dans l’ordre et qu’à nouveau, les échanges pourraient reprendre normalement.

 Et bien, fort est de constater qu’il n’en est rien ! Notre DRH est investie d’une mission bien particulière « réduction des coûts » sur tout ce qui concerne le social.

A peine installée dans la fonction, prétextant que nous sommes devenus une petite entreprise, nous devrions
supprimer les commissions jeunesse et loisirs. La commission formation, d’accord mais avec 2 membres.                  En clair, le fonctionnement démocratique de la gestion des activités sociales du CE est de réduire les prérogatives des élus, sur le devenir de l’entreprise et la formation du personnel.  « Elle trouve anormal que l’entreprise paye des gens pour accompagner les enfants des salariés aux voyages et encadrer le noël ». Des générations y ont participé, cela existe depuis des décennies.

 Nous trouvons mesquin d’avoir recours à de tels arguments pour récolter des miettes ou des cacahuètes.

La direction veut aussi dénoncer le contrat de l’assistante sociale ; ça coute cher !!!. 

La négociation sur le restaurant d’entreprise, les mensonges sur l’embauche des intérimaires pourtant annoncée
par le directeur du site (se transforme en temps de réflexion à Madrid), la sortie des effectifs des apprentis en contrat d’apprentissage, etc. porte à réflexion sur les intentions de la direction quant au renouvellement de la
population de l’usine suite aux départs en retraite devant intervenir dans les 2 ans. 

Quels sont vraiment leur intentions ? Que vont-ils encore sortir du tiroir.  Nous ne les pensons pas assez naïfs pour ne pas s’être informés sur l’état de l’entreprise lors de sa reprise.

 Selon eux, il faudrait que nous oubliions notre « historique » et que rien ne compte aujourd’hui, que la façon
de pensée du groupe Europac. Pas une tête ne doit dépasser, le petit doigt sur la couture du pantalon !!! Sinon ?

 Et oui camarade !!! Nous serions trop payés, des fainéants (nous ne travaillons pas assez ou mal par rapport à nos collègues espagnoles ou portugais).

 Nous serions dans l’immobilisme et n’accepterons pas de changer. Si c’est en pire, nous avons raison de résister.

 Ce que souhaite nos dirigeants, c’est profiter de ces difficultés économiques pour appliquer la régression sociale
sur les salariés, qui ne sont pas et nous le répéterons sans cesse, les responsables de cette situation.

 Nous alertons l’ensemble des salariés de notre usine à être vigilant et à ne pas de laisser prendre au piège de l’individualisme, ni des belles paroles enchanteresses.

                                                                                                                                     Vos élus Filpac-CGT prendront toutes leurs
responsabilités

comme à leur habitude et vous demandent d’être prêt à
réagir immédiatement et à n’importe quel moment « aux mauvais coups »
en préparation de la direction.

                                                          A force de se serrer la ceinture, ce n’est pas facile de baisser son pantalon !

                                       A méditer  …

 Afin d’analyser la situation, et de réfléchir ensemble à la riposte à mettre en place, nous organisons des assemblées du personnel dans le cadre des informations syndicales payées dans la salle de la Cadip, les

 
                                                                    Mardi 16 octobre      de 16h00 à 18h00

  •                                                              Jeudi 18 octobre       de 09h30 à 11h30

                                                                                                                                   Votre présence est indispensable

    fichier pdf infos stracel

 

 


Répondre

Le vécu Algérien |
Le blog-note de Catherine G... |
Blog "Ensemble, dynamisons ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | DES IDEES ET DES REVES Nord
| cceta
| Les Enragés d'Aurillac