Thibault veut mobiliser le 9 octobre pour « la défense de l’industrie et de l’emploi »

Thibault veut mobiliser le 9 octobre pour Thibault veut mobiliser le 9 octobre pour « la défense de l’industrie et de l’emploi »

Bernard Thibault, a jugé alarmante mercredi, dans un entretien à l’AFP, la situation économique et sociale de la France et a annoncé des manifestations de la CGT le 9 octobre dans plusieurs villes. Il a également annoncé une mobilisation contre la ratification du traité budgétaire européen.

« Il y a une forme d’alarme de notre point de vue sur la situation économique et sociale », a affirmé M. Thibault au lendemain d’une assemblée générale de rentrée de la CGT qui réunissait les fédérations et les unions départementales. « Depuis la conférence sociale » tenue en juillet, « il y a une forte détérioration de la situation », selon lui.

« Cela confirme notre regret qu’à la conférence sociale il n’y ait pas eu d’autres annonces de la part du gouvernement pour faire face à l’urgence en matière d’emploi, notamment sur les restructurations ». « Compte tenu de l’urgence de la situation », la CGT lance « une première initiative le 9 octobre pour « la défense de l’industrie et de l’emploi », dans le cadre d’une « semaine de mobilisation décidée par la Fédération européenne de l’industrie », a souligné le numéro un de la centrale. Des manifestations seront prévues dans des grandes villes (Paris, Lyon, Bordeaux, etc). « Il faut que le gouvernement prenne la mesure de l’urgence de la situation et des attentes », a-t-il dit. « Le mécontentement était fort et a provoqué un changement de président de la République, il est normal qu’il y ait une impatience importante vu la dégradation de la situation ».

Mobiliser aussi contre le Traité européen

Par ailleurs, la CGT va lancer « une campagne d’information et de mobilisation pour relayer la position de la Confédération européenne des syndicats (CES), rejetant le traité européen, qui est susceptible d’être soumis à ratification dans les semaines à venir », a affirmé M. Thibault. « Nous allons militer pour une non-ratification par la France de ce traité, quelle que soit la procédure utilisée », a précisé M. Thibault. Le gouvernement entend faire ratifier le texte par le Parlement tandis que le Front de gauche, Attac, L’Humanité et bien d’autres, appellent à un référendum.
La CGT « va élaborer un matériel grand public, dont un texte à faire pétitionner dans les entreprises, qui va permettre aux salariés de s’exprimer pour une non-ratification de ce traité », a précisé M. Thibault.

Une manifestation unitaire contre le traité européen est prévue le 30 septembre, mais la CGT n’a pas encore annoncé si elle y prenait part ou non. L’association Attac met elle en garde contre le dispersement des mobilisations.

 

Le vécu Algérien |
Le blog-note de Catherine G... |
Blog "Ensemble, dynamisons ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | DES IDEES ET DES REVES Nord
| cceta
| Les Enragés d'Aurillac