Bernard Thibault : « indispensable de discuter » pour un retour de la retraite à 60 ans


Bernard Thibault, secrétaire général de la CGT... par rtl-fr">http://www.dailymotion.com/video/
Bernard Thibault, secrétaire général de la CGT... par rtl-fr
Bernard Thibault : « indispensable de discuter » pour un retour de la retraite à 60 ans

Le secrétaire général de la CGT  a estimé lundi « indispensable de discuter des modalités d’application »  du premier décret que François Hollande doit publier pour permettre de  revenir à la retraite à 60 ans, une mesure qu’il a qualifiée d’ »événement en  Europe ».

« Dès lors qu’il s’agit d’un décret permettant de  revenir sur des dispositions concernant la retraite, autrement dit  réinstaurer le droit au départ à 60 ans pour certaines catégories de  Français, il est indispensable de discuter des modalités d’application,  chacun a repéré qu’il y avait certaines zones de flou (…) », a commenté  Bernard Thibault sur RTL (vidéo ci-dessous). Après consultation des partenaires sociaux,  François Hollande doit publier avant fin juin un décret pour permettre  aux salariés ayant travaillé dès 18 ou 19 ans de partir à la retraite à  60 ans s’ils ont cotisé 41 ans. Toute la question est de savoir si les  trimestres « validés » (chômage, maladie, maternité) seront aussi pris en  compte alors que le président élu a toujours parlé de trimestres  « cotisés » donc travaillés.

Interrogé sur l’existence d’un désaccord sur ce  point avec François Hollande, le leader de la CGT a plaidé pour que  « les modalités d’application soient plus larges que celles qui ont été  annoncées jusqu’à présent », avant de comparer cette première du  gouvernement de Hollande à un « événement en Europe ». « Ce sera la  première fois depuis très longtemps qu’un gouvernement reviendra en  arrière sur ce cycle infernal d’un recul sans cesse de l’âge légal de  départ en retraite », a-t-il affirmé.

A propos de la revalorisation du Smic, Bernard Thibault  a déclaré que « notre référence, c’est 1.700 euros de Smic  par mois (…) et nous pensons que c’est le minimum, décemment« . « Il y a un acte politique possible de la part du  gouvernement déjà sur le montant du Smic mais plus largement sur les  conditions d’application (…). Il y a aussi, au-delà du montant du  Smic, à fixer des mécanismes plus automatiques », a-t-il affirmé.

 

 

 

Le vécu Algérien |
Le blog-note de Catherine G... |
Blog "Ensemble, dynamisons ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | DES IDEES ET DES REVES Nord
| cceta
| Les Enragés d'Aurillac